ANTI CORRIDA

Stop à la torture !

3
août 2007

taureau.jpg Les puristes de la première heure admettent qu’ il existe un certain laxisme qui empêche les règles de « l’art » d’être respectées. Une pratique en particulier est dénoncée : l’afeitado qui consiste à scier les cornes de l’animal pour les raccourcir avant l’entrée dans l’arène. L’avantage pour l’homme est physique et technique. Scier les cornes du taureau revient à modifier son sens spatial : il va taper dans le vide et rater son coup. La corrida n’est plus ce combat loyal entre l’homme et l’animal comme ne cessent de le clamer ses défenseurs. Si les règles de l’art ne sont pas respectées, ne parlons plus de tradition locale.

Anti corrida Le blog

3
août 2007
Posté dans Non classé par anticorrida à 10:47 | Pas de réponses »

arene.jpgLa corrida est pratiquée essentiellement en Espagne, dans le Midi de la France, dans certains états d’Amérique latine (Mexique, Pérou, Colombie, Venezuela, Équateur et Bolivie) et dans quelques communes du Portugal.

 

 

Anti corrida Le blog

2
août 2007
Posté dans Non classé par anticorrida à 11:04 | Pas de réponses »

Anti corrida Le blog

Image téléchargeable gratuitement (cliquer dessus pour l’agrandir).

2
août 2007
Posté dans Non classé par anticorrida à 4:26 | Pas de réponses »

renaud.jpg« Les belles étrangères à étrangler
Fichus, soleillados, robes de chez Lacroix
Les pétasses au soleil des longs étés framboises
Posent leur cul bronzé qu’un con honorera
Sur la pierre fatiguée des arènes Nimoises
Et puis pour une fiotte, en balerines noires
Qui arrose bientôt le sable d’un sang bovin
Elles se pâment sur l’épaule de leur maque d’un soir
Et mouillent la soie fine de leur dessous coquins
Olé Les belles étrangères à étrangler
Les yeux plantés profonds dans ceux du matador
Descendant quelques fois vers le membre latin
Serti comme une pierre dans le satin et l’or
Elles rougissent un peu et pensent: « Quel engin »
Puis elles vont pieds nus dans leur fragile blouse
Par les ruelles chaudes quand la ville s’embrase
S’imaginent gitanes, provençales, andalouses
Toutes sont parisiennes, pire encore Niçoises
Olé Les belles étrangères à étrangler
Les pétassent finissent dans quelques bodégas
Ecoutant Gipsy-King, dansant et riant fort
Avant d’aller vomir toute leur sangria Enfin dans le rétro poussiéreux d’un camion des poubelles, à l’aurore elles se remaquillent un peu »

Anti corrida Le blog

justice.jpgAux termes de cet alinéa, les infractions de mauvais traitements envers un animal, d’atteintes volontaires à sa vie et de sévices graves ou actes de cruauté envers lui  » ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée ».

Il est donc légal d’enfoncer une lance aux arrêtes affûtées (piques) dans la nuque et le garrot d’un taureau afin d’en blesser l’appareil ligamentaire et le contraindre à baisser la tête, puis, de planter dans sa chair six bâtons munis de harpons en acier coupant longs de 6 cm et larges de 1,6 cm visant à provoquer des hémorragies externes ( banderilles ), ensuite, de mettre à mort l’animal au moyen, en théorie, d’un coup d’épée normale, le plus souvent en pratique, d’un ou plusieurs coups d’une épée spécialement faite pour décérébrer l’animal ( descabello ), enfin, de lui sectionner le bulbe rachidien à l’aide d’une dague de 20 cm ( puntilla ).

En d’autres termes, la loi permet de frapper, torturer et mettre à mort un animal dès l’instant qu’une partie de la société n’a pas eu l’humanité de mettre fin à d’odieuses pratiques ancestrales.

Anti corrida Le blog

2
août 2007

Ames trés sensibles : ne mettez pas le son. http://www.dailymotion.com/video/7BBLSRGNQdPSlhQQa
Le chanteur Renaud, qui a prêté sa voix à un spot publicitaire contre la corrida réalisé par la Société Protectrice des Animaux (SPA) est en colère contre le Bureau de Vérification de la Publicité (BVP) qui n’a pas autorisé la diffusion de ce spot, a annoncé la SPA le 1er août 2007. Ce spot réalisé en coopération avec le Comité Radicalement Anti Corrida (CRAC) et la Fédération des Luttes pour l’Abolition de la Corrida (FLAC) a pourtant été remanié à trois reprises à la demande du BVP pour ne pas heurter la sensibilité des plus jeunes.

« Je suis très en colère et ignorais que le BVP pratiquait une censure aussi scandaleuse », a déclaré Renaud, cité par la SPA, dans une lettre adressée au président du BVP, Jean-Pierre Teyssier, en lui demandant « d’accepter la diffusion de ce spot ». « Nous souhaitons dénoncer la souffrance infligée à un animal, la persistance de cette tradition intolérable dans un pays moderne, la nécessaire prise en compte de l’intérêt supérieur de l’animal face aux traditions archaïques », a-t-il ajouté.

Anti corrida Le blog

1
août 2007
Posté dans Non classé par anticorrida à 11:35 | 3 réponses »

guycarlier.jpg« La première corrida à laquelle j’ai assisté fut la dernière. Ce jour-là je n’ai pas aimé le cheval d’un picador éventré par le premier taureau. Je n’ai pas aimé ces entrailles sur le sable de l’arène… Je n’ai pas aimé ce type en habit d’or, comme on dit, ni ces poses qu’il prend pour enthousiasmer les touristes.
Je n’ai pas aimé non plus les lambeaux de chair sur le harpon des banderilles, ni le bruit de l’épée qui s’enfonce dans l’échine du fauve.
Je n’ai pas aimé l’attelage qui sort le taureau mort de l’arène en laissant une traînée de sang sur le sable.
Mais je n’ai pas aimé non plus, l’autre jour, dans le journal d’Elice Lucet, sur France 2, ce reportage sur une école d’apprentis toreros présentée comme un espoir de réussite sociale pour les jeunes beurs des cités.
Au-delà de la malhonnêteté intellectuelle, qui consite à faire croire que la corrida peut être un remède à la crise des banlieues, on ne voyait pas non plus, les images de l’apprentissage des mises à mort avec le hurlement de douleur des génisses blessées.

Voilà pourquoi je suis contre la corrida, tout à fait contre… »

Anti corrida Le blog

1
août 2007
Posté dans Non classé par anticorrida à 11:31 | Pas de réponses »

cabrel.jpg » À propos de la corrida, je voudrais dire toute ma peine de voir ce cruel spectacle devenir à la mode dans notre beau Sud-Ouest.
Longtemps cantonnée en Espagne puis dans la région d’Arles et Nîmes, la cruauté avance désormais jusqu’aux portes de Toulouse. Carcassonne vient tout juste d’organiser un de ces évènements. C’est bien de torture qu’il s’agit et de mort lente, atroce et insupportablement douloureuse pour l’animal qui, comme par hasard, ne crie même pas, sans doute privé de ses cordes vocales avant d’entrer… Sinon comment  ? Et c’est avec un soi-disant courage que l’homme se poste devant la bête qui n’a plus les muscles et tendons du cou pour lever la tête et que l’on blesse à intervalles réguliers pour qu’elle perde son sang et ses forces. C’est pour l’oxygéner, répondent au contraire les mordus du spectacle de la torture. Chaque fois que la corrida avance, c’est l’humanité qui recule, c’est dans les noirs bas-fonds de l’être que l’on trouve ces instincts voyeurs, cruels et tortionnaires. À l’aube de ce troisième millénaire, que l’on aurait pu souhaiter paisible et harmonieux, la Justice française et les hommes politiques, surtout soucieux de leurs électorats et de leurs petits pouvoirs, encouragent la chasse inutile et la corrida avilissante. « 

Anti corrida Le blog

1
août 2007
Posté dans Non classé par anticorrida à 9:25 | Pas de réponses »

http://www.dailymotion.com/video/486ekwucHVtYohemh

« Depuis le temps que je patiente dans cette chambre noire, j’entends qu’on s’amuse et qu’on chante au bout du couloir, quelqu’un a touché le verrou et j’ai plongé vers le grand jour, j’ai vu des fanfares, des barrières et des gens autour .

Dans les premiers moments j’ai cru qu’il fallait seulement se défendre mais cette place est sans issue je commence à comprendre, ils ont refermé derrière moi, ils ont eu peur que je recule, je vais bien finir par l’avoir cette danseuse ridicule…

Est-ce que ce monde est sérieux ? Est-ce que ce monde est sérieux ? Andalousie je me souviens les prairies bordées de cactus, je vais pas trembler devant ce pantin, ce minus, je vais l’attraper lui et son chapeau, les faire tourner comme un soleil, ce soir la femme du torero dormira sur ses deux oreilles.

Est-ce que ce monde est sérieux ? Est-ce que ce monde est sérieux ? J’en ai poursuivi des fantômes presque touché leurs ballerines, ils ont frappé fort dans mon cou pour que je m’incline. Ils sortent d’où ces acrobates avec leurs costumes de papier ? J’ai jamais appris à me battre contre des poupées.

Sentir le sable sous ma tête c’est fou comme ça peut faire du bien, j’ai prié pour que tout s’arrête, Andalousie, je me souviens. Je les entends rire comme je râle, je les vois danser comme je succombe, je pensais pas qu’on puisse autant s’amuser autour d’une tombe.

Est-ce que ce monde est sérieux ? Est-ce que ce monde est sérieux ? Si, si, hombre, hombre, Baila, baila, Hay que bailar de nuevo, Y mataremos otros, Otras vidas, otros toros, Y mataremos otros, Venga, venga a bailar, Y mataremos otros, Venga, venga a bailar … »

Anti corrida Le blog

12

Généalogies |
vivreavec1handicap |
ELAyam-2 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dartagnan
| D A T A F O R U M
| Génération Citoyenne